La Ligne Nouvelle Provence Côte d’Azur passera par Biot

Les Biotois s’inquiètent
Le projet de LGV (Ligne grande Vitesse) a évolué depuis 2012 vers un projet de Ligne Nouvelle alliant services rapides et trains du quotidien, pour répondre à plusieurs objectifs :

  • satisfaire les besoins de déplacements quotidiens sur l’axe Marseille-Vintimille qui est un des plus chargés du réseau national et n’a pas d’alternative en cas d’incident ;
  • offrir des liaisons rapides entre les métropoles de l’arc méditerranéen et du Grand Sud-Est ;
  • désenclaver la Côte d’Azur.

La Ligne Nouvelle Provence Côte d’Azur passera par Biot. Ce projet qui défraie la chronique depuis plusieurs années et a soulevé une très forte hostilité chez nos voisins varois, s’est soudain accéléré lorsque le Préfet a autorisé la réalisation de sondages géotechniques sur 9 communes du département, entre Mougins et Saint Laurent du Var.
L’arrêté préfectoral du 22 juillet dernier, autorise en effet SNCF Réseau à réaliser des sondages (DDTM-Préfecture Alpes Maritimes récépissé de déclaration de la SNCF en date du 22 juillet 2015). Il vaut autorisation de commencement immédiat des sondages.

Avec 7 sondages à Biot, la Ligne Nouvelle passera sous nos pieds
Pourquoi SNCF Réseau procède-t-elle à de tels sondages ? L’objectif est d’obtenir des éléments fiables de connaissance de la nature du terrain (géologie, niveau des nappes phréatiques et aléas géologiques), afin d’avancer dans la faisabilité des futurs tunnels (les rames ne pouvant se croiser pour des questions de sécurité, 2 tunnels sont nécessaires pour permettre aux trains de circuler).
Lorsque l’on regarde la répartition des sondages dans le département, on comprend bien qu’à Biot, avec 7 sondages, nous aurons la Ligne Nouvelle sous nos pieds. Passera-t-elle sous Saint Philippe ? Sous la vallée Verte, sous le village ? Ce sont les sondages, avec les éléments qu’ils fourniront aux géologues, qui en décideront. Ce qui est sûr, c’est que si le projet aboutit, nous avons quelques dizaines d’années de travaux devant nous, à nos portes, sous nos pieds. Des sondages de 50 m de profondeur, ça ne passe pas inaperçu.
Ces sondages géotechniques ont déjà commencé sur la commune de Villeneuve Loubet.

La Valmasque traversée en aérien ?
Les élus de la CASA et de la ville de Biot ont délibéré en décembre 2013 pour exiger que la Ligne Nouvelle soit enterrée sur la totalité de leur territoire. Or, aucun sondage n’est prévu sur la partie sophipolitaine de Valbonne, qu’il faut pourtant traverser pour aller de Mougins à Biot. 10 sondages prévus à Mougins, 7 sondages à Biot, et aucun sondage à Valbonne : la Ligne Nouvelle traversera-t-elle Valbonne en aérien ?
Pour aller des Bréguières (future gare de Mougins) à Biot, il faut traverser la Valmasque. Le parc départemental est-il donc menacé ? Et si la Ligne Nouvelle traverse Valbonne en aérien, à quel moment rentre-t-elle sous terre ? Vers la route du Parc ? Vers la rue Fernand Léger (Novotel) ? Vers Saint Philippe ?

Une réaction municipale sans effet
Madame Debras et son équipe municipale maintiennent leur position de ne pas autoriser la réalisation de ces sondages sur le territoire de la commune, au vu de l’insuffisance des informations sur les études en cours (Sources : www.biot.fr – Biot Info été 2015 – Conseil Municipal du 24.09.15). Or, la décision sur la localisation des points de sondages appartient au Préfet, les maires n’ont donc aucun pouvoir de décision sur le projet.

Des biotois mobilisés
Une concertation publique sur les pôles d’échanges multimodaux et les tracés de cette Ligne Nouvelle sera organisée au 1er semestre 2016. Il faudra réagir et de faire entendre sa voix. Des associations de quartiers biotoises, extrêmement inquiètes des décisions qui seront prises, se sont inscrites au sein du Comité des Acteurs du projet, afin d’assurer une vigilance et d’être réactives lors des réunions.

Comment pouvez vous agir ?

Si vous souhaitez vous mobiliser sur ce dossier, vous pouvez :

  • Contacter une des associations de quartier impliquée sur ce sujet : Association Soullières – Vallée Verte, association APROTIBAC (Quartier Durbec L’Olivaie)
  • Participer à la concertation publique qui aura lieu au 1er semestre 2016
  • Contacter votre Conseillère départementale Sophie Deschaintres

TGV

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire